Le Trône de Fer – L’Intégrale 1

Couverture Trône de Fer 1

Le Trône de Fer de George R.R. Martin

Profitant de la réédition en poche chez J’ai Lu de la saga de George R.R. Martin, je me suis plongé dans la lecture du premier tome du Trône de Fer. L’histoire se déroule dans un royaume moyenâgeux fictif, Westeros, et est centrée sur une dizaine de personnages plus ou moins liés les uns aux autres qui s’affrontent pour obtenir la couronne. Complots, trahisons, héroïsme et sacrifices s’enchainent tout au long de l’histoire alors que chaque choix et actes aussi infimes soient-ils peuvent avoir une incidence terrible.

Chaque chapitre permet de suivre le parcours de l’un des personnages principaux. Ceux-ci se croisent ou agissent de leur côté mais tous sont au centre d’une même intrigue, acteurs parfois involontaires d’événements qui vont bouleverser leurs destinées et celle du royaume.

Que ce soit les gentils ou les méchants, tous les personnages sont intéressants, bien écrits et réalistes ; on s’attache à eux qu’on les déteste ou qu’on les apprécie. Mais tout n’est pas noir ou blanc, loin de là. Tous ont des motivations et des personnalités qui leur sont propres et si certains font des choix par intérêt d’autres ont des valeurs qu’ils tachent de respecter ce qui les conduits à agir et, par conséquent, à faire évoluer l’histoire même si on ne s’en rend parfois compte que quelques chapitre plus tard.

Sean Bean/Ned Stark série TV

Première photo de Sean Bean dans le rôle de Ned Stark

L’intrigue en elle-même suit un rythme plutôt lent et calme mais l’histoire avance irrémédiablement. Le plus petit événement, la phrase la plus anodine peuvent faire basculer le roman vers un nouveau stade de l’histoire. Le royaume évolue, des personnages meurent bouleversant ceux qui restent et les obligeant à passer à l’action pour préserver leurs vies et celles de leurs famille et de leurs peuples.

Le Trône de Fer est une excellente représentation du moyen-âge très réaliste et immersive. La première partie de ce volume permet de poser les bases de l’univers et de son fonctionnement et de présenter les protagonistes. La deuxième partie se concentre sur la guerre naissante qui s’annonce terrible. A ce sujet, le dernier quart du livre est absolument formidable, l’épique y côtoyant le courage. Les différentes factions avancent de part et d’autres du royaume, les intrigues se font et se défont, les stratégies se mettent en place et les batailles, bien que peu nombreuses et plutôt courtes, au final,  sont d’un réalisme stupéfiant. On en sort aussi éreinté que les combattants qui n’ont rien des super-héros bataillant à l’épée et éliminant une armée à eux tout seul comme on le voit trop souvent en fantasy. Ce sont de simples humains qui ont peur, prient les dieux et récoltent des blessures.

Le Trône de Fer est une œuvre passionnante, réaliste, débordant (sans excès) d’héroïsme, de courage, d’amour, de haine et de sang. Le final annonce un deuxième tome dantesque et plus axé fantasy que celui-ci et il me tarde de m’y plonger, non sans avoir fait un petit break sur autre chose parce que, mine de rien, j’ai passé plus d’un mois dessus ! Sachez aussi que la chaine HBO travaille à la production d’une série TV issue de la saga. A raison d’une saison par tome, la série devrait débuter à partir de la rentrée prochaine aux US et, pour l’instant, ça s’annonce grandiose et fidèle à la version papier, HBO ayant produit parmi les meilleures séries de ces dernières années. Winter is coming

P.S : Pour ceux que ça intéresse, l’édition de cette intégrale chez J’ai Lu est une réussite : La couverture, superbement illustrée, est glacée avec des rabats, les pages sont de très bonne qualité et aussi épaisses que dans les autres bouquins de l’éditeur (ce qui est le défaut par exemple des gros bouquins chez Le Livre de Poche ou Pocket avec des pages frisant le papier toilette), la mise en page est parfaite, aucune faute de frappe ou de mise en page à signaler. On a aussi droit à deux cartes du royaume en fin de volume. Pour 15 euros, à mi-chemin entre le poche et le grand format, vous en avez pour 786 pages de lecture et les deux tomes suivants semblent être d’aussi bonne facture.

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

2 commentaires sur “Le Trône de Fer – L’Intégrale 1
  1. Uriamu dit :

    Si tu aimes ce genre de fantasy « réaliste », lis la Compagnie Noire de Glenn Cook; en comparaison, le Trône de Fer est un conte pour enfant.

    • Sunwalker dit :

      J’ai effectivement entendu parler de ces livres. Peut-être que je testerais un de ces jours. Là ça va faire 3 mois que j’avance lentement sur le tome 2 du Trône de Fer, plus par manque d’énergie que de motivation (quand je lis plus d’un quart d’heure je m’endors, quelque soit le bouquin^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer