Monsters

Monsters de Gareth Edwards

Après toutes les histoires qui ont déjà été racontées sur eux, on peut se demander si les extraterrestres ont encore de l’avenir au cinéma. Visiblement oui car, après District 9 l’année dernière, c’est Monsters qui sort cette année.

Si les deux films sont comparables dans leur démarche de films d’auteur et par les messages qu’ils véhiculent, la comparaison s’arrête là tant le traitement général est différent. Là où District 9 misait tout sur l’action efficace, Monsters est plus un film d’ambiance calme et contemplatif. On y retrouve peu d’action et peu d’événement, l’histoire avançant lentement parmi des décors semblant avoir été victimes d’un ouragan. Le film ne compte pas beaucoup de dialogues non plus et une majorité est en espagnol pas toujours traduit.

Malgré tout le point de départ de l’histoire est intéressant et original : Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. C’est dans ce contexte qu’un journaliste à la recherche du meilleur cliché de monstre se voit confier la mission de rapatrier la fille de son patron coincée en zone infectée.

Monsters se concentre alors sur le périple des deux personnages qui vont apprendre à se connaître au cours de leur traversée de la zone. C’est avec eux qu’on découvre comment fonctionnent les monstres extraterrestres et les dégâts qu’ils causent autour d’eux. Tout deux sont campés par de très bons acteurs inconnus qui jouent des personnages humains qui n’ont rien de super-héros.

Scoot McNairy et la charmante Whitney Able

Filmé à hauteur d’homme et souvent caméra à l’épaule, Monsters reste pourtant très lisible et bénéficie d’effets visuels de qualité pour une petite production de ce genre. Sans doute pas le film de l’année mais un bon film de SF bien foutu.

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer