Game Of Thrones

Game Of Thrones par HBO

Game Of Thrones est l’une des séries TV que j’attendais le plus cette saison. Après la déception Walking Dead, je plaçais tous mes espoirs dans cette adaptation de l’œuvre de George R. R. Martin et croisait les doigt pour qu’elle soit aussi réussie que le bouquin. Cette première saison composée de dix épisodes adapte le premier tome de la saga. Le Trône de Fer étant une œuvre dense, complexe et avec une multitude de personnages, sa transposition à l’écran s’avérait assez compliquée au premier abord.

Difficile de se laisser entraîner par la série durant les premiers épisodes ; Il faut alors présenter tout un univers à la fois crédible et complexe mais qui reflète avec réalisme l’époque moyenâgeuse et les intrigues qui pouvaient s’y dérouler. Les personnages sont aussi extrêmement nombreux et il me semble qu’aucun d’entre eux n’a été oublié, même dans les seconds-rôles, ce qui devrait ravir les fans mais compliquer la tâche des novices.

Game Of Thrones est une excellente adaptation. On y retrouve bien l’ambiance et les événements du livre et ce malgré les nombreuses coupes dans le scénario d’origine. Face à un pavé de plus de 800 pages, on doit forcément s’attendre à faire l’impasse sur certains passages ou certaines intrigues. Curieusement, dans l’ensemble, il y a assez peu de passages supprimés, les scénaristes privilégiant les raccourcis. Ceux-ci étant alors de deux formes.

Tout d’abord, les nombreux et longs voyages des protagonistes sont purement et simplement zappés pour aller directement à l’essentiel et aux événements qu’ils croisent sur leur chemin. Pour le coup, la série y gagne énormément en rythme et l’intrigue avance lentement mais sûrement au fil des épisodes. Le seul défaut de ces raccourcis est que l’on a bien du mal à avoir une quelconque notion du temps qui passe entre deux étapes.

Peter Dinklage, hallucinant en Tyrion Lannister

Le deuxième type de raccourcis scénaristique a pour but de faire passer des informations d’importance, tirées du livre, par le biais de dialogues ou de monologues écrits spécialement pour la série. Dans l’ensemble, ces scènes inédites sont bien pensées et font correctement passer le message mais certaines sont aussi assez maladroites voire ratées tant elles semblent trop téléphonées.

HBO a mis les grands moyens avec Game Of Thrones. Que ce soit au niveau des décors, des costumes, des effets spéciaux, des maquillages ou du nombre de figurants, tout concoure à faire de la série une extraordinaire fresque qui n’a rien à envier aux plus grands films de cinéma. Il faut aussi ajouter à cela une bande originale de grande qualité et un générique absolument superbe qu’on ne se lasse pas de regarder, d’autant plus qu’il change selon les épisodes.

Le casting quand à lui est un véritable sans faute même s’il est composé d’une grande majorité d’inconnus. Des personnages principaux aux seconds rôles quasi-figurants, chacun incarne à merveille son personnage (Mention spéciales aux enfants.) Pourtant, j’avoue que les acteurs et actrices sont, pour la plupart, loin de ressembler physiquement à l’image que je m’en faisais. Mis à part Sean Bean en Ned Stark et Nikolaj Coster-Waldau parfait en Jaime Lannister, j’ai eu bien du mal à m’habituer aux visages de chacun, même s’ils ont fini par s’imposer.

L'évolution du personnage de Daenerys est passionnante

On n’aurait pas pu rêver meilleure adaptation de l’œuvre de Martin tant le respect pour le travail de l’auteur transparait à travers chaque scène. Violente, épique, sans concession, bourrée de rebondissements et de cliffhangers, cette première saison transmet à merveille les sensations du bouquin et permet au spectateur novice de découvrir cet univers, même s’il doit sacrément s’accrocher dans la première moitié de la saison. Tout juste pourra-t-on lui reprocher sa facilité à user et abuser de scènes de sexe alors que ça n’est pas toujours justifié.

Avec son final aussi puissant que dans le livre, quoi qu’un peu trop sous-entendu tout au long des dix épisodes, Game Of Thrones promet de marquer durablement le petit écran pour peu que la série garde cette qualité. Vivement la saison 2 !

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

Un commentaire sur “Game Of Thrones
  1. Uriamu dit :

    Peter Dinklage est le meilleur acteur de la série; il est… immense !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer