Metal Gear Rising = Falling ?

Hier se déroulait aux Etats-Unis les Video Game Awards 2011. J’attendais avec intérêt cet événement, puisque de nouveaux jeux vidéos devaient y être présentés et des trailers devaient y être projetés. Dans le lot, il y en avait un pour lequel j’étais curieux d’avoir des nouvelles : Metal Gear Rising. Annoncé à l’origine comme un épisode se déroulant entre MGS2 et MGS4 (se déroulant chronologiquement 5 ans après), le jeu devait répondre à quelques questions restées en suspens et proposer un point de vue d’infiltration différent de ce à quoi nous avait habitué la saga, en nous permettant d’incarner enfin un ninja.

Voilà le fumeux fameux trailer présenté hier :

Incroyable. Incroyable que la légendaire saga d’Hideo Kojima soit sur le point de se transformer en beat’em all bourrin et sans fond. Et ne parlons pas du scénario qui semble inexistant. Où est passée la voix off, typique des trailers de la série, et qui présentait une histoire profonde avec un univers travaillé ? C’est ça l’infiltration next-gen ? Ce Rising plonge définitivement la série dans l’ambiance manga/animé qu’elle avait réussi à éviter jusqu’à présent, alors qu’elle s’en était pourtant dangereusement rapprochée. Metal Gear s’est toujours déroulé dans un univers de SF crédible et ancré dans un futur proche qui ressemblait fortement au monde actuel. Ajoutons à celà que les technologie que sont les méchas, les nanomachines ou les gadgets futuristes étaient totalement justifiés par le background travaillé des jeux. Pourtant les cyborgs et les implants cybernétiques semblent la suite logique pour les technologies utilisées par les militaires. Mais, rien qu’à voir comment tout ça semble traité, ça me dégoute.

Ici, on dirait que les développeurs ont juste voulu en mettre plein la vue. Le seul truc qui indique qu’on se trouve dans un jeu de la saga reste la présence des fameux Metal Gear. Mais, quand on voit avec quelle facilité le héros parvient à s’en débarrasser en usant et abusant de coups spéciaux et d’animations peuplées d’éclairs et d’effets spéciaux, tout ça casse vraiment le mythe. Bien sûr, Raiden a toujours été puissant lorsqu’il portait son exosquelette de ninja, mais sa façon de se battre a toujours été traité de manière crédible et réaliste. D’ailleurs, il n’y a qu’à voir ce qu’il prend dans la tronche dans MGS4 ! Il y a malheureusement peu de chance qu’on le voit dans un tel état dans Rising…

Je n’attendais déjà pas grand chose de cet épisode, puisque, pour moi, Metal Gear Solid 4 était une parfaite conclusion à la série, qui répondait à toutes les questions d’importance, et proposait des scènes épiques et émouvantes telles que je n’en ai jamais revu jusque-là en jeu vidéo. J’ai eu des frissons et les larmes aux yeux à certains moments de MGS4. Oui, j’ai même pleuré un peu dans certaines scènes. Ce trailer ne parvient même pas à me faire pleurer d’horreur ou de tristesse. Qui plus est, le jeu est sous-titré Revengeance (!). Ne me dites pas qu’on va, en plus, avoir droit à des suites ! Et, vu la forme du titre ça sera sûrement du style Super Metal Gear Rising Revengeance Turbo Special Edition. Bref, le jeu vidéo dans ce qu’il a de pire et de plus mercantile, à l’heure actuelle, à mon sens.

Aujourd’hui, je découvre l’avenir de la saga. Un avenir qui se fera sans doute sans moi. Et, c’est bien la première fois qu’une vidéo sur Metal Gear ne me fait pas frissonner d’impatience…

P.S.: Pour se remettre de ce trailer explos… catastrophique, je vous propose de (re) regarder l’un des premiers trailers de Metal Gear Solid 4 – Guns Of The Patriots. Ça date de l’E3 2006, à une époque où Metal Gear avait encore de l’avenir, ne reniait pas ses origines et respectait ses fans.

P.P.S.: Pour ceux qui me lisent, soyez rassurés : l’immonde vidéo ne me fera pas abandonner l’écriture des romans de la saga. D’un autre côté ça me fait plaisir cette vidéo, parce que ça me fera un bouquin de moins à écrire…

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

5 commentaires sur “Metal Gear Rising = Falling ?
  1. Uriamu dit :

    Tu as toute ma sympathie et mon attention. 😉

    • Sunwalker dit :

      Lol ! Merci ! Malheureusement toute ta sympathie et ton attention ne corrigerons sans doute pas les défauts de ce futur Rising. Espérons que ce jeu ne flingue pas définitivement la série car il ne faudrait pas non plus que ça décrédibilise les précédents épisodes de la saga…

  2. Soliton dit :

    Ah ok , si tu a un t-elle avis sur Rising alors que cela doit-être sur Metal Gear Acid car c’est exactement la même chose , un spin off ayant un autre gameplay et une autre ambiance , ok on aurait vue çà pour MGS 5 ça m’aurait dégouté mais la je en voie pas en quoi c’est un outrage hein.

    Et croyais moi que pour être fan de la série je suis fan j’ai jouer a MGS avant de savoir lire (véridique)

    Je pense que critiquer un épisode sur un seul trailer d’un jeu qui est un spin off et dont l’objectif qui n’a jamais était cacher était de nous faire voir autre chose que de l’infiltration c’est un peu nul.

    Le seul point sur laquelle je te rejoint reste que le jeu approche dangereusement le japonisme aiguë qu’elle avait toujours survoler mais éviter, en tout cas ça ne reste que mon avis 🙂

    • Sunwalker dit :

      En fait, ce que je reproche le plus à ce jeu c’est de porter le titre Metal Gear. Pour moi, Metal Gear ça n’est pas de l’action bourrine, bourrée d’effets visuels avec des trucs lumineux et de toutes les couleurs. Et je ne parle pas des trucs invraisemblables de ce trailer, comme Raiden qui balance un Ray avec une facilité déconcertante. Déjà dans MGS4, le réalisme et la crédibilité de certaines scènes avaient été remises en question. Je pense surtout à des scènes impliquant justement ce même Raiden, comme lorsqu’il affronte les Geckos au Moyen-Orient ou lorsqu’il stoppe l’Outer Haven. C’est sans doute les scènes les plus too much de la série et on était alors à la limite du n’importe quoi mais ça a toujours été traité de manière crédible. Metal Gear c’est une histoire sombre avec des persos pas très reluisants qui font des trucs extraordinaires sans choquer plus que ça. C’est la raison pour laquelle j’ai mis le premier teaser de MGS4 en fin d’article pour montrer la différence de ton entre les deux jeux. Et encore, le premier teaser de Rising, montré l’année dernière, était bien plus proche d’un MGS. Je n’ai jamais joué à Acid mais j’ai joué plusieurs fois à Ghost Babel, le spin-off sur GBC qui, même s’il n’a pas forcément sa place dans la chronologie, reste un très bon MGS. Wait & See comme on dit mais pas sûr que je see grand chose…

  3. snake fox(old) dit :

    il m’a fallu 1mois pour digerer cette ….HOREUR!! un mgs ne doit en aucun cas ressembler a une sorte de manga ! la replique de raiden quand il sort:
    – mon epée vient de la justice! (pas vraiment mais tout comme) on se croirais dans une serie B!! affreux, affligeant,bref j’en passe ça me desole
    en toute amitié:snake fox (ou Old Snake Fox)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer