Sherlock Holmes 2 – Jeu d’Ombres

Sherlock Holmes 2 - Jeu d'Ombres de Guy Ritchie

Le premier Sherlock Holmes s’était avéré être une très bonne surprise. Rythmé, fourmillant d’idées et de trouvailles, porté par son duo d’acteurs qui semblaient s’être bien amusés, ce film était, qui plus est, très fidèle à l’esprit des écrits de Conan Doyle. Ce deuxième volet partait donc sur de bonnes bases, alors pourquoi m’a-t-il autant déçu? Je n’irais pas jusqu’à dire que Sherlock Holmes 2 est un mauvais film. Disons plutôt qu’il est assez brouillon.

Brouillon car les intrigues sont nombreuses, se multiplient et font partir les personnages littéralement dans tous les sens, alors que les héros passent une grande partie du film à voyager et à croiser des dizaines de personnages secondaires. A terme, on finit par s’ennuyer, malgré le rythme effréné de ces trop nombreuses péripéties.

Pour autant le duo Robert Downey Jr/Jude Law fonctionne toujours parfaitement, même si chacun en fait beaucoup trop. A croire que le réalisateur cherchait à faire un nouveau Pirates des Caraïbes ! Impression renforcée par la bande-son de Zimmer qui rappelle énormément ses compositions sur la fameuse saga. Sauf que Sherlock Holmes n’a pas un univers et des personnages assez déjantés pour que ça fonctionne !

Bon, c’est vrai, il y a quand même des scènes d’action, pour la plupart bien menées, même si elles utilisent abusivement les ralentis. Mais ce Sherlock Holmes 2 est aussi bien trop bavard. En effet, les personnages passent un temps fou à discuter et s’envoyer des piques pour faire avancer une histoire brumeuse et dont il est bien difficile de comprendre les enjeux.

Noomi Rapace fait un peu potiche face à Robert Downey Jr. Dommage...

Qui plus est, les habitués de l’univers et des personnages de Conan Doyle verront venir sans surprise le combat final. Bien mené, cérébral et puissant, cet affrontement arrive, à mon avis, un peu trop tôt dans cette version ciné, surtout que la scène finale gâche un peu la force de ce dénouement.

Porté par son duo d’acteurs qui passe son temps à cabotiner et à se chamailler ce Sherlock Holmes 2 est une petite déception, tant il mise trop sur la surenchère et présente au final peu de réelles innovations par rapport au précédent volet.

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

Un commentaire sur “Sherlock Holmes 2 – Jeu d’Ombres
  1. Uriamu dit :

    La pauvre Noomi ne sert à rien dans le film…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer