Walking Dead Saison 2 – Episodes 1 à 7

Walking Dead Saison 2 - 1ère Partie par AMC

J’ai vraiment été très déçu par la première saison de Walking Dead. Mal écrite, globalement mal jouée, mollassonne, trop éloignée de l’esprit du comic-book, on ne pouvait garder de cette saison 1 que son excellent pilote et ses zombies aux maquillages parfaits. Je suis un grand fan du comic-book de Robert Kirkman et, pourtant, j’ai longtemps attendu avant de me lancer dans cette nouvelle saison. Puisqu’elle a été coupée en deux parties, j’ai enchainé les 7 épisodes de la première moitié avant de me décider à écrire un article dessus.

Durant la production de cette nouvelle saison, admettant qu’ils s’étaient quand même un peu plantés (!) sur la saison 1, les producteurs n’ont jamais cessés de clamer qu’ils allaient faire mieux et porter la série à un tout autre niveau. Difficile de dire s’ils ont atteint le premier objectif, mais il est clair qu’ils ont atteint le second et pas forcément dans le bon sens du terme…

Franchement, il n’y a pas une grosse évolution par rapport à la saison précédente. Walking Dead est toujours aussi bourrée d’invraisemblances ou de situations ridicules. On a beau être en pleine apocalypse de zombies, difficile de justifier tous les problèmes et les coups durs subits par les personnages. Cette série est un parfait exemple de la Loi de Murphy ! Quoi que décident de faire les personnages, s’il y a le moindre truc qui peut foirer, on peut être sûr que ça va foirer ! Et même quand il n’y a aucune chance qu’il y ait un problème, tant ce qu’ils font est sans risque, les scénaristes trouvent quand même le moyen d’empirer les choses via des éléments perturbateurs surgis de nulle part.

L'attaque de la horde qui sert d'introduction à la saison s'éternise inutilement pendant près de 10 minutes !

Au fil des sept épisodes, on croise alors tout un tas de scènes de ce type et, si on peut admettre que tout ne se passe pas toujours comme prévu, vu le contexte, on en vient vite à être saoulé par ces rebondissements dignes de scénaristes débutants.

Malgré le fait qu’il leur arrive toutes les catastrophes possibles, les personnages n’en sont pas moins IDIOTS, n’ayons pas peur des mots. Chacun à alors son moment de gloire : comportements incompréhensibles, réactions exagérées ou à côté de la plaque, maladresses à la chaine, raisonnements pas crédibles, manques de prudence élémentaire (utilisation de véhicules bruyants et coups de feux à tout va, au risque d’alerter les zombies)… C’est bien simple, je crois n’avoir jamais vu des personnages aussi peu réalistes, aussi peu crédibles et surtout aussi peu attachants. Car, à force de les voir jouer les crétins, alors qu’on voit venir la tuile à dix kilomètres, on en vient à les détester et donc à prendre encore plus de détachement avec la série.

Shane a beau se la jouer gros fumier, son comportement est réaliste, vu le contexte

Restent encore à signaler l’abus de clichés et les dialogues mal écrits. Sans intérêt, ces derniers trainent bien trop souvent en longueur pour ne rien dire ou tournent  autour du pot, pendant des plombes, pour faire passer un message qu’on aurait pu comprendre en quelques phrases. Sans oublier les discussions qui ne servent littéralement à rien ou qui sont complétement en décalage avec ce qui se passe à l’écran. Par exemple, quelqu’un peut m’expliquer l’intérêt du clin d’œil à Portal ? Sérieux, les scénaristes ont douze ans ou quoi?!.

Même si les plus gros soucis et défauts de cette série sont à imputer aux scénaristes, les acteurs ne sont pas en reste. D’un épisode à l’autre, d’une scène à l’autre, certains personnages peuvent complétement changer de personnalité et passer du statut de figurant passif à celui d’imbécile heureux. Franchement, tous sont tellement dégourdis qu’on se demande comment ils ont fait pour survivre AVANT que l’apocalypse ne s’abatte sur l’humanité !

La scène du puits : le summum de la connerie de la part des scénaristes (et des personnages)

Seuls les personnages de Shane (disparu de la BD depuis longtemps) et Daryl (inexistant dans la BD…) se comportent de manière censée et multiplient les coups de sang contre les autres, comme pour essayer de les faire sortir de leur état apathique. Même Dale, l’ancien du groupe, devient carrément chiant, alors qu’il cherche sans arrêt à intervenir auprès des autres pour leur faire la morale. Le must étant quand il suspecte exagérément Shane alors qu’il n’a absolument aucune preuve de ce qu’il avance ! La palme du n’importe quoi revient sans doute à Andrea. Alors que son personnage était plutôt bien mené dans la saison 1, il multiplie ici les bourdes et les crises de panique, porté par une prestation surjouée de Laurie Holden. Heureusement, les nouveaux venus sont assez fidèles à leurs versions papier et donnent un peu d’air frais à l’ensemble.

La jolie Maggie, nouveau personnage de cette saison : j'ai vraiment peur du traitement qui lui sera réservé par la suite...

J’ai toujours un mal fou à comprendre le succès du show vu ses qualités réelles. Si on oublie le fait que c’est tiré d’un comic-book et qu’on regarde la série pour ce qu’elle est, Walking Dead reste une série TV très moyenne pour ne pas dire mauvaise. Bon, c’est sûr, c’est la seule avec des zombies dedans et ils sont plutôt bien fait, mais quand même ! Les spectateurs sont-ils aussi bêtes que les protagonistes pour encenser de la sorte une telle série? A croire qu’il suffit de mettre des zombies à l’écran pour plaire au plus grand nombre ! Dire qu’à une époque on critiquait en masse Lost, alors qu’elle était au moins 100 fois supérieure à Walking Dead à tous les niveaux ! (Ouais, je suis un peu dégouté, j’avoue…)

Le twist final de l'épisode 7 est juste énorme : ça c'est du Walking Dead !

Cette première partie de saison 2 est finalement tout aussi décevante que l’était la saison 1. Seules les dix dernières minutes sauvent un peu le tout, tant elles correspondent à ce que devrait ressembler la série en terme d’intensité dramatique. Reste à savoir si la saison va continuer dans ce sens, mais, comme je n’ai cessé de le répéter l’année dernière déjà, il serait vraiment temps de changer de scénaristes, en embauchant des professionnels pour commencer…

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

2 commentaires sur “Walking Dead Saison 2 – Episodes 1 à 7
  1. Ouvretesyeux dit :

    Je trouve personnellement que tu y vas fort, un peu trop d’ailleurs. À te lire on jurerait que cette série ne mérite pas que l’on s’attarde pas plus de 2 épisodes. Bin non je ne suis pas du tout d’accord avec toi, je trouve cette série plein de rebondissement, que les personnages gagnent en épaisseur a chaque saison. Ils ont réussi à retranscrire une série horrifique qui n’a alors jusqu’ici jamais existé. Je suis plus qu’amateur de film d’horreur et là franchement je me régale chaque lundi, il se passe toujours quelques choses dans cette série à part peut-être l’épisode 13 de la 4ème saison où on a droit à huit clos avec Dharil et la fille de Hershel. Ah oui c’est vrai que pour toi vu que dans les bd shame crève rapidement et vu que Dharil est insignifiant ils auraient dû les faire mourir plus rapidement. Bin non une fois de plus je suis pas d’accord avec toi, shame a eu pas mal d’épisode où il figure pour la simple et bonne raison que ce personnage méritait que l’on en sache un peu plus sur lui et pour quoi il disjoncte complément. Dharil? Bin heureusement qu’il est la! Ce personnage devient de plus en intéressant et important pour la survie du groupe. Je sais que tu as préféré les comics-book mais ce n’est pas une raison pour cracher sur cette série qui est superbe et encore moins la comparer avec lost qui a eu juste 1 très bonne saison une 2e potable et le reste fut vraiment de la daube avec à la clef un finish merdique ! Ça oui tu peux dire que c’était de la merde.
    Alors oui ceux ou celles qui ne connaissent pas encore cette sérié essayé et croyez- moi ça vaut le coup et beaucoup plus que lost ….

  2. Sunwalker dit :

    Je suis peut être trop exigeant avec cette série, mais j’ai vraiment du mal à accepter qu’une adaptation de bouquin (comic-book ici) soit aussi peu fidèle à l’esprit du support original! J’ai vite compris que la série ne suivrait pas la BD, alors ça n’est plus la fidélité chronologique qui me tracasse tant, mais davantage une fidélité au niveau des thématiques et de l’esprit. Ah et puis les scénarios sont tellement pleins de facilités et de trucs débiles, que j’ai régulièrement l’impression qu’ils prennent les spectateurs pour des imbéciles. Par exemple le final de la saison 3 : c’est quoi ce gâchis, sérieux? Faire monter la pression et le suspense pour ça?

    Comment expliquer en revanche que le jeu vidéo d’aventure m’ait mis une énorme claque, alors qu’il propose une intrigue et des personnages inédits? La réponse est simple : c’est bien écrit et on y retrouve l’essence de la version papier, point. Et n’oublions pas non plus que ce jeu a été élu jeu de l’année 2012 face à des Mass Effect et autres Assassin’s Creed! Prenons une autre adaptation récente de bouquin : Game Of Thrones. La série est excellente car fidèle aux livres malgré les nombreux raccourcis scénaristiques!

    Après 4 saisons et malgré quelques moments de grâce sur certains épisodes, Walking Dead reste à mes yeux une série tout juste moyenne, car globalement mal écrite, et dont le succès me parait toujours aussi aberrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer