Walking Dead Saison 2 – Episodes 8 à 13

Walking Dead Saison 2 - 2ème Partie par AMC

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Les producteurs ont-ils finalement viré les scénaristes responsables d’une saison et demi de gâchis et de grand n’importe quoi? Le départ de Frank Darabont, qui occupait jusque-là le poste de showrunner, a-t-il été un déclic ?

Aussi étonnant et incroyable que ça puisse paraitre, cette deuxième partie de la saison 2 de Walking Dead est dans la continuité de l’excellent final de sa première moitié. Bon, attention, je ne dit pas que la série est excellente, loin s’en faut. Disons juste qu’il y a une sacré amélioration qualitative et que la série commence (enfin !) à devenir plutôt bonne, intéressante et plus fidèle à l’esprit du comic-book.

Comme je l’ai déjà expliqué dans mes critiques des épisodes précédents, ce qui faisait énormément défaut à Walking Dead c’était son écriture plus que foireuse à tous les niveaux. Les scénarios de ces six nouveaux épisodes ressemblent enfin à quelque chose, avec des intrigues qui avancent, lentement certes, mais on est bien loin du surplace permanent auquel on était habitué jusque-là.

Les épisodes deviennent du coup un peu plus rythmés, l’utilisation de nombreuses ellipses permettant d’éviter de s’attarder sur des évènement évidents, inutiles ou sans intérêt. Ajoutons à cela que les péripéties sont devenues plus réalistes et plus crédibles par rapport au contexte d’apocalypse. Finis les rebondissements ridicules et clichés qui n’ont d’autre but que de faire stagner l’histoire, un épisode de plus, et n’ont pas leur place dans une série sur les zombies ! Les dialogues, aussi, sont bien mieux écrits, servent l’intrigue, sont plus rythmés, plus intéressants et ne s’éternisent plus pendant des plombes pour faire passer des informations simples. On va à l’essentiel, sans tourner autour du pot et ça, ça fait du bien !

Dans cette deuxième partie de saison, on se réveille douloureusement...

Du coup, cette amélioration générale de l’écriture donne enfin de l’intérêt aux personnages qui se décident à se réveiller, après 13 épisodes de glandouille mentale. Les évènements du final du 7ème épisode de cette saison 2 les ont si profondément marqués qu’ils semblent tout juste comprendre l’étendue de la menace qui pèse sur eux au quotidien et commencent à agir en vrais survivants et non plus en touristes en visite à Disneyland !

Leurs relations évoluent et les comportements et réactions idiotes ont quasiment déserté leur quotidien. Seul deux irréductibles persistent dans leur bêtise, comme s’ils n’avaient pas senti passer la claque qui a ramené tous les autres à la réalité. Ainsi, Dale est toujours aussi donneur de leçon et suspicieux, faisant de cet ainé un type détestable alors qu’il est adorable dans la version papier. Lori, quand à elle, reste égale à elle-même et multiplie les actes illogiques et irréfléchis, ce qui ne cesse de la mettre en danger et oblige les VRAIS survivants à voler constamment à son secours ou à tacher de la réconforter. Une petite morsure ne lui ferait pas de mal…

... on fait encore quelques conneries...

Cependant, le plus gros changement semble être intervenu chez Rick. Plus présent, le personnage se met enfin en avant et assume son rôle de leader en faisant ses premiers choix difficiles. Finit l’ex-flic hagard, qui découvrait quotidiennement, avec une égale surprise, que la nature l’avait doté de dix doigts alors qu’il ne savait pas quoi en faire. A croire que le personnage, qui sortait du comas dans le pilote du show, vient tout juste de vraiment se réveiller ! On est encore loin de son homologue papier mais Rick Grimes commence enfin à ressembler à quelque chose. Plus violent, plus dur, plus froid, plus survivant quoi ! Peut-être un poil trop, d’ailleurs, tant la différence entre le type paumé qu’il était et le leader qu’il est devenu est importante.

Cet écart de personnalité général est d’ailleurs ce qui finit par desservir le personnage de Shane. En effet, alors qu’il avait une mentalité de survivant, jusque-là, il se change peu à peu en psychopathe, sans véritable raison apparente, comme pour justifier ce qui lui arrive au terme de la saison. Dommage de traiter ainsi l’un des seuls personnages qui avait été bien développé jusque-là. Dernier changement notable du côté d’Andrea qui étonne dorénavant par son sang froid et sa mentalité plus survivante. Tous ces changements de personnalités s’avèrent particulièrement déroutants au début tant la transition est abrupte, mais ils étaient clairement nécessaires.

... et on commence à économiser les balles et à se la jouer discret !

Cette seconde partie de saison 2 gomme la majeure partie des défauts que la série avait jusque-là. Walking Dead commence enfin à ressembler à la série tv qu’elle devrait être. Son final apocalyptique, bien qu’un peu expéditif par certains aspect, est dans la droite lignée de la version papier. Les dernières minutes annoncent d’ailleurs une saison 3 pleine de surprise et encore plus fidèle au comic-book. En clair, ça va trancher sec et c’est tant mieux !

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

4 commentaires sur “Walking Dead Saison 2 – Episodes 8 à 13
  1. nasuada dit :

    Bonjour Sunivers :’) !
    déjà je te souhaite un bon retour (dans le post dernier tu n’allais pas très bien) et je suis content que tu vas un peu mieux 🙂
    J’ai découvert ton site il n’y’a pas si longtemps et j’adore , je suis seulement triste de voir qu’il n’est pas suivi comme il le devrais :/ ! mais je continuerai à te suivre jusqu’au bout 🙂 Merci 🙂

    • Sunwalker dit :

      On a tous des hauts et des bas dans la vie, mais ça finit toujours par s’arranger. J’espère avoir assez de courage et de motivation pour me remettre bientôt aux choses sérieuses. Merci de tes encouragements et à bientôt sur le Suniverse !

  2. Fay dit :

    Je me rends bien compte que celui qui a ecrit cette critique n’est pas aller bien loin dans la série. Notons que nous en sommes à la saison 5 episode 14 ….

    Les changement sont notoires, l’action retentissante. L’une des meilleurs serie que j’ai regarder et regarde encore avec enthousiasme .

    Je la conseil et signe. Car quand vous en arriverez aux cannibales où au groupe de Joe ou encore au retour du gouverneurs …. des scenes et des actions qui nous laissent sans voix parfois.

    Des moment ou l’on pleure de joie, ou tournons le visage d’effroi ou de degout, ou bien lorsque l’on met le film sur pause après une action choquante …. ou qu’on revienne sans cesse en arrière pour revoir encore et encore une scène qui nous a emue dans tous ces ténèbres …

    Regardez la. Elle est EXTRAORDINAIRE. quand vous arriverez a l’épisode 1 de la saison 5 … vous comprendrez enfin …

    • Sunwalker dit :

      Vous noterez que cette critique date de 2012, alors que la série n’en était qu’à sa deuxième saison, donc difficile d’être allé plus loin à ce moment là ;). Depuis, j’ai continué Walking Dead, parce que j’aime le comic-book, mais je trouve que la série a toujours de gros défauts qu’elle a bien du mal à corriger, même 3 saisons plus tard!

      Il y a de bons épisodes (3 ou 4 par saisons en moyenne), mais globalement les scénarios sont toujours autant chargés d’incohérence, de facilités et de passages prévisibles. C’est la seule série que je regarde régulièrement et qui m’exaspère autant à certains moments. Et je le regrette vraiment, car elle a du potentiel et les moyens mis en œuvre pourraient tout à fait permettre de faire quelque chose d’un niveau supérieur.

      Preuve en est ce fameux épisode 1 de la saison 5 que vous évoquez et qui est le dernier que j’ai vu par manque de temps. Quelle claque! Choquant, effrayant, stressant, je crois bien que la série n’a jamais été aussi proche de l’esprit de sa version papier! Après 5 années à suivre ce show, je ne me fais cependant plus trop d’illusion quand à une amélioration dans la qualité de son écriture, même si je continuerais sans doute à la suivre « pour voir où ça va ».

      Il y a de toute façon d’autres séries merveilleusement écrites, terminées ou en cours, qui correspondent davantage à ce que je recherche en matière d’écriture, de rythme et d’interprétation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer