Star Wars Episode 8 – Les Derniers Jedi

Star Wars – Les Derniers Jedi de Rian Johnson

J’ai beau être fan de Star Wars depuis tout petit et avoir aimé l’épisode 7, force est de reconnaître que sa fin conduisait à une véritable impasse scénaristique. Car comment raconter autre chose que ce dont les grandes lignes ont été tracées par J.J. Abrams ? La réponse de Rian Johnson est simple : détruisons tout ! Il est en effet plus facile de détruire que de construire quelque chose. Reste qu’il y’a une façon de le faire, pour le bien de l’œuvre et pour ne pas que tout se casse la gueule.

Le réalisateur et scénariste a en effet décidé de ne suivre finalement aucune des pistes laissées ouvertes à la fin de l’épisode précédent. Chaque élément est alors pris à contre-pied, bousculé, raillé, balancé du haut d’une falaise. Pour le coup, cet épisode 8 surprend énormément, ce qui serait un bon point si ces choix scénaristiques n’étaient pas bien souvent d’énormes « What the fuck » ou des facilités qui redéfinissent des règles établies précédemment dans la saga.

Tous ces bouleversements n’apportent paradoxalement rien à l’histoire qui n’évolue pas d’un pouce du début à la fin du film : la situation initiale étant la même que la situation finale. Et en plus d’ennuyer le spectateur, ce sont les personnages qui pâtissent de cette stagnation. Là où Abrams avait esquissé une nouvelle génération haute en couleurs de héros, Johnson s’en sert n’importe comment les rendant sans intérêt. Même le casting de nouvelles têtes semble à côté de la plaque (Laura Dern et Benicio Del Toro, quand même!)

Côté mise en scène, c’est classique et loin d’être aussi transcendant que ce que Gareth Edwards avait proposé sur Rogue One, l’année dernière. Il faut ajouter à cela un John Williams à la bande-son moins inspiré que jamais sur la saga et qui ne fait que recycler ses thèmes et des effets spéciaux parfois maladroits.

Plus que les films précédents, Les Derniers Jedi est le Star Wars d’une nouvelle génération. Une génération qui semble se contenter de peu et manquer d’esprit critique, celle qui s’extasie devant le vide intersidéral des épisodes de Walking Dead. Cet épisode 8 est un Star Wars trop long, ennuyeux, sans saveur, mal écrit et mal réalisé. Serais-ce la fin d’une saga ? Probablement. Reste à voir ce que nous réserve la suite….

J’écris des histoires, conçois des jeux depuis près de 20 ans et je réalise des courts-métrages. J’ai créé le Suniverse en 2010 pour partager ma passion pour l’imaginaire, mes hobbies et présenter mes différents projets artistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer