Damned Coffee – 2. Premier Playtest

Pour plus de clarté et parce que c’est plus fun, le hack de Macchiato Monsters dont je parlais il y a quelques jours a désormais un nom : Damned Coffee!

Préparation

Pour ce premier playtest je me suis muni du matériel suivant :

  • Les règles de Macchiato Monsters
  • Le moteur de jeu So1um pour jouer en solitaire
  • Des Story Cubes pour générer des idées.
  • Une compil de scénarios de Mordheim
  • Des tableaux d’exploration de Mordheim
  • Des événements aléatoires de Mordheim
  • Des règles de gestion de campement par Vallenor

Recrutement de la bande

Budget : 500 CO

Keltiss (Capitaine mercenaire) niv.1 [Coùt total : 107 CO]

10-FOR 10-INT 9-SAG 12-DEX 8-CON 11-CHA 10-PV – Traits : Motivation – Dague d4, Casque dR4, Armure légère dR6, Epée d8, Bouclier dR4


Edmund (Champion) niv.1 [Coùt total :  79 CO]

12-FOR dR10 10-PV – Dague d4, Fléau d8+4, Armure légère dR6, Casque dR4


Oliver (Guerrier) niv.1 [Coùt : 37 CO]

11-FOR dR8 – Dague d4, Epée d8


Buck (Tireur) niv.1 [Coùt : 37 CO]

11-DEX dR8 – Dague d4, Arc d6 (flèches dR8)

Campement

3 tentes [Coùt : 30 CO]

Budget restant : 210 CO

Prologue

La nouvelle bande de mercenaires de Keltiss arrive à Mordheim et monte son campement aux abords de la ville. Rapidement, ils entendent des rumeurs faisant état de la présence d’un terrible monstre qui aurait élu domicile dans les ruines d’une église en plein cœur de la cité. Le monstre risque de menacer l’exploitation des ressources de la ville et les futures expéditions. Notre bande décide de se rendre là-bas pour se débarrasser de la créature.

Jour 1 – Scénario : Chasse au monstre

Tour 1

La bande entre en ville.

Q : Parcourent-ils les rues sans encombre ?

R : Oui, mais ils rencontrent un PNJ neutre dissimulé derrière un tonneau.

Le PNJ est Louis un vieil homme qui cherchait à rejoindre sa femme barricadée chez elle en ville.

Q : Habite-t-elle loin d’ici ?

Louis : Oui, mais j’ai une charrette non loin pour pouvoir traverser la ville rapidement.

Q : Et vous avez des chevaux pour tirer cette charrette ?

Louis : Non, mais j’ai un vieil âne à l’abri dans une grange.

Q : Pourquoi étiez-vous caché ?

Louis : J’ai entendu du bruit provenant du bâtiment voisin.

Afin d’éviter de prendre le risque de tomber dans une embuscade, la bande décide d’aller explorer le bâtiment pour voir de quoi il en retourne.


Tour 2

Q : Est-ce que l’on perçoit des signes de présence depuis l’extérieur ?

R : Non, mais on entend des bruits réguliers venant du premier étage.

Buck fait un test d’agilité pour forcer la serrure d’une porte. Il réussi.


Tour 3

Q : Est-ce qu’il y a quelqu’un à l’intérieur du bâtiment ?

R : Oui et c’est Sven, le petit-fils de Louis.

Q : Que faites-vous là ?

Sven : Mon grand-père m’a demandé de rester à l’abri à l’intérieur le temps qu’il aille chercher la charrette.

Q : Vous êtes-vous assuré que le bâtiment était sécurisé ?

Sven : Oui et j’ai rencontré des étrangers installés à l’étage.


Tour 4

La bande monte à l’étage.

Q : Y’a-t-il du danger ?

R : Non et elle débarque dans une pièce où un groupe d’halfling en train de faire cuire une marmite sur le feu d’une cheminée, comme si de rien n’était. Ils font du bruit tout en cuisinant.

Q : Est-ce que c’est vous qui venez de faire un bruit ?

Halfling : Oui, on a cassé une assiette, mais rien de grave.

Oliver, le champion de la bande se précipite à la fenêtre et balaie la ville du regard. Il aperçoit des silhouettes non loin qui évoluent sur les toits.

Q : Est-ce que c’est dangereux ?

R : Oui.

Il s’agit d’un shaman skaven accompagné de 2 guerriers. Ils bondissent de toit en toit en direction du bâtiment occupé par les halflings. Oliver se met à l’abris, mais il sait qu’ils ont eu le temps de le voir.

A suivre…



Hack de Macchiato Monsters / Mordheim – 1. Présentation et adaptation

Macchiato Monsters est un jeu de rôle de la mouvance old-school créé par Eric Nieudan. J’ai pu participer à quelques sessions de jeu online sur Roll20 avec son auteur et j’avais particulièrement accroché à la simplicité du système qui tient, dans sa « Zero Edition », en à peine 30 pages.

Ayant eu envie d’adapter le jeu d’escarmouche Mordheim en cadre de jeu de rôle, j’ai décidé de produire carrément un hack de Macchiato et, étonnement, les règles de ce derniers sont extrêmement souples et  le hacker est d’une grande simplicité ! Le but de mon hack est de produire un livret de règles clé en main ne dépassant pas les 50 pages comprenant tout ce qu’il faut pour se lancer dans des expéditions dans la cité des damnés.

Pour l’instant, j’ai produit une liste d’équipement et la liste de bande des mercenaires humains tirés du jeu de fig que l’ai adaptés au format Macchiato.

Gérer les bandes

Dans le Mordheim d’origine, les joueurs recrutent une bande de guerriers aux caractéristiques diverses, les équipent et les envoient arpenter les rues de la ville en quête de trésors. Ils finissent inévitablement par tomber sur une bande adverse et c’est l’affrontement.

Fiche de bande Mordheim Vs. fiche de PJ Macchiato

Comme dans tous les jeux de l’éditeur, les fiches de jeu sont particulièrement complexes, détaillées et tiennent sur 2 pages, or, la fiche de Macchiato tient quasiment sur un post-it bien aéré ! Bon, j’avoue, on est pas sur le même type de jeu, mais le fait est qu’il va alors me falloir convertir tout ça pour mon hack !

Le jeu de Mr Nieudan utilise la mécanique des dés de risque (dR) pour gérer les suivants. Pour résumer brièvement, ces dés de risques représentent les capacités et la loyauté de ces personnages. Ils sont symbolisés par tous les types de dés de jeu de rôle, allant du d4 au d12. Dans certaines situations, ces dés de risque, et donc leur potentiel correspondant, peuvent être réduits sur un résultat de 1 à 3 sur le dR. On passe alors au dé inférieur (de dR12 à dR10, puis dR8, etc.). En dessous de dR4, le suivant est mis hors de combat ou quitte le groupe.

Souhaitant réduire au maximum la prise de note, j’ai fait en sorte que la fiche personnage de Macchiato serve au capitaine de la bande et que les autres membres de celle-ci puissent tenir en une ligne chacun (au dos de la fiche, pour l’instant). Ainsi, les capitaines sont représentés par les 6 caractéristiques traditionnelles (Force, Intelligence, Sagesse, Dextérité, Constitution et Charisme), leurs points de vie, leurs traits et leur équipement.

Les guerriers, quant à eux sont représentés par un dR correspondant à leurs caractéristiques, comme décrit précédemment. En plus de ça, certains d’entre eux disposent d’une caractéristique principale, une spécialité qui reçoit une valeur chiffrée.

Exemple :

Tireur 11-DEX dR8 Arc d6 (flèches dR8) 8-PV

Le tireur est spécialisé en dextérité pour manier les armes de tir, il dispose donc d’une caractéristique. Ses autres caracs sont alors représentées par une valeur fixe de 10 à laquelle il est possible d’ajouter dR8 pour optimiser ses chances de réussites aux dés (au risque de réduire ce dR sur 1-3). Il est équipé d’un arc (d6 de dégâts) et de flèches (quantité dR8) et dispose de 8 points de vie (valeur choisie par rapport au dR8).

Liste de bande des Mercenaires

J’ai donc réalisé la liste de bande ci-dessus à partir de laquelle j’ai décidé de me lancer dans un premier playtest, histoire de voir comment tout ça tournait.

A suivre…



Rustbury – Prototype de fiche de personnage

Je reviendrai bientôt sur le système de combat dont la conception a bien avancé ces dernières semaines. En attendant, tout ça m’a permis de pouvoir prototyper une première fiche de personnage, histoire de voir ce que ça pourrait donner. L’objectif de cette fiche est de servir de marque-page, de contenir toutes les informations nécessaires et surtout de tenir sur une page A4. Ne reste alors plus qu’à l’imprimer et la plier et elle est prête à être utilisée.

Tout ça est encore loin d’être définitif, mais j’ai eu envie de travailler dessus et ça donne une idée de ce que j’ai envie de faire avec.



Lancement d’une série Rustbury sur Wattpad !

Je me lance enfin sur Wattpad ! Et j’ai décidé d’en profiter pour travailler et développer mon univers par le biais d’une série littéraire basée sur l’univers du jeu Rustbury que je développe. C’est une expérience autant qu’une reprise de l’écriture après de nombreuses années de passage à vide. Je vais tenter de publier régulièrement de nouveaux chapitres. On verra bien ce que ça va donner. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à l’ajouter à votre bibliothèque Wattpad. Vous pourrez accéder rapidement à la série en passant par la couverture dans la colonne de droite.

Bonne lecture !



Hearthstone avec des cartes traditionnelles !

Hearthtop

Hearthtop

Alors que je cherchais des règles de jeux cartes jouables avec un jeu de 54 cartes traditionnel, la magie du net m’a renvoyé vers Hearthtop par un certain Iruul, une adaptation du card game de Blizzard.

Le principe est simple et ingénieux : les joueurs choisissent la fiche de jeu correspondant à la classe qu’ils souhaitent incarner et s’affrontent en suivant des règles légèrement remaniées et adaptées au format.

Les joueurs piochent dans le même deck et, suivant les indications de leur fiche, jouent les cartes traditionnelles correspondant à un sort ou un monstre du véritable Hearthstone. Autrement dit, les cartes de la pile commune ont un fonctionnement différents d’une classe à l’autre !

Et ça fonctionne ! Après un petit temps d’adaptation, on se prend au jeu et on retrouve les sensations et stratégies de l’original. Évidemment cette version physique n’est pas aussi dense et complexe, mais qu’importe !

Pour plus de facilité et de rapidité, j’ai donc traduit les fiches de classe que je vous met à disposition ici et sur la page dédiée aux Traductions.



Bienvenue à Rustbury !

logorustburyRustbury? Qu’est-ce que c’est que ça? C’est ni plus ni moins que le nouveau nom de Donjons & Crayons, mon projet de « Diablo qui tient dans la poche« ! Ces derniers mois, le concept de ce « petit » jeu a évolué. Les mécaniques et les idées exposées dans mes précédents posts sont toujours d’actualité mais ces longs mois de réflexion à laisser murir le concept ont permis, en plus de lui faire subir des simplifications bienvenues, de le doter d’un univers, celui de Rustbury.

Rustbury est une cité souterraine où vivent des parias rongés par la maladie qui tentent de survivre dans les profondeurs de la terre et explorent des galeries pleines de dangers et de trésors.

On reste donc dans de la Dark Fantasy influencée par Diablo ou la série des Dark Souls, mais j’aimerais, grâce à ce background, proposer plus qu’un simple dungeon-crawler et permettre aux joueurs de suivre, au fil de leur progression, une histoire et des personnages.



Nouveau court métrage ! – Nù Orb

Et voilà enfin un premier court-métrage en ligne sur la nouvelle chaîne Youtube Suniverse Productions! Projet un peu spécial puisqu’il s’agit d’un teaser pour un jeu de rôle Grandeur Nature devant se dérouler l’année prochaine. Écris, réalisé et monté par moi-même! C’est le premier film que je termine et lâche dans la nature et je n’en suis pas peu fier, même s’il reste techniquement perfectible.

Bon visionnage et n’hésitez pas à le commenter et le partager autour de vous!



Six ans !

Déjà un an et quelques semaines depuis mon dernier article ici. 2016 touche bientôt à sa fin et elle aura été une année riche en rencontres, changements et rebondissements. Je ne vais pas le nier, j’ai délaissé le Suniverse faute de temps et de motivation. Le site a eu 6 ans en juin dernier et malgré le renouvellement de son hébergement pour un an de plus, ça n’est qu’aujourd’hui que je poste mon premier article de l’année.

Et ça n’est pas faute de ne pas avoir eu de quoi raconter! En témoigne la page Facebook Suniverse assez régulièrement alimentée en projets et activités. Traductions, projets de jeux et surtout du cinéma à différents niveaux! Bref, il y a de quoi raconter et je vais tacher de m’y remettre sérieusement!



Des traductions

Mes péripéties créatives de ces derniers mois m’ont amené, comme j’en ai déjà parlé précédemment pour Dessine-moi un Donjon, à faire de la traduction de jeux indépendants. Voilà un moment que j’aurais dû l’ajouter au site, alors accueillez comme il se doit ma nouvelle section Traductions! Deux jeux y sont pour l’instant répertoriés : Dessine-moi un Donjon et Sagefight. D’autres devraient progressivement s’y ajouter dans les prochains mois.

CaravelleJ’ajoute aussi dans le barre latérale La Caravelle à laquelle je vais aussi participer en tant que traducteur. À l’initiative de 500NDG, l’héritier de Narrativiste Editions, c’est un projet de financement sous la plate-forme Patreon Tipeee dont l’objectif est de sortir des versions françaises de jeux indépendants à raison d’une tous les 2 ou 3 mois. Différents paliers sont proposés, mais, contrairement aux autres sites de financement participatif, les « patroners » « tipers » qui s’engagent dans La Caravelle paient uniquement lorsqu’un nouveau jeu parait.

De grands noms du jeu narratif indés sont sur la liste des projets! N’hésitez donc pas à apporter, vous aussi, votre pierre à l’édifice et à partager cette initiative!

MAJ le 07/07/2016 : La Caravelle a changé son port d’attache pour partir sur Tipeee. Le contenu de ses cales reste inchangé. J’ai modifié les liens et la barre latérale en conséquence.



Monster Hunter – Parcours d’un Hunter

mh_intro

Un monstre peut en cacher un autre

C’est, l’année dernière, en lisant un article sur les jeux vidéos à la difficulté élevée, que j’ai entendu parler pour la première fois de Monster Hunter. À l’époque je venais de me lancer dans le sombre, merveilleux et non moins exigeant Dark Souls et je voulais savoir si d’autres jeux aussi hardcore existaient.

C’est donc intrigué que j’ai décidé de m’essayer au premier volet de la licence dans sa version portable, à savoir Monster Hunter Freedom. Et, comme prévu, j’ai galéré! Prise en main lourde, perso lent, monstres sur-puissants, j’allais d’échec en échec, je rageais et je flippais à chaque première apparition d’une créature que je ne connaissais pas encore. Pourtant, après une quinzaine(!) d’heures de jeu, que je n’ai pas vu passer, j’ai commencé à assimiler le concept pour ne plus jamais lâcher la licence!

Un action-RPG différent

Pour présenter brièvement le fonctionnement de la série, Monster Hunter (MH) vous met dans la peau d’un Hunter (un chasseur) dont l’objectif est de remplir diverses quêtes au cours desquelles vous allez devoir affronter différents monstres de plus en plus puissants et dangereux au fil de votre progression dans le jeu. Les bestioles sont généralement à mi-chemin entre le dinosaure, le dragon et la chimère, mais on trouve aussi des insectes ou des mammifères géants, physiquement proches d’animaux réels (scarabées, serpents, singes, etc.) et ayant tous un comportement qui leur est propre.

Les combats contre ces monstres ne se limitent cependant pas à du bourrinage sans réflexion. Les dégâts sont en effet localisés sur le corps de chaque bébête et il vous faudra autant que possible blesser les parties du corps les plus faibles et essayer d’en casser certaines pour fragiliser la créature, voire obtenir des récompenses supplémentaires en fin de quête. Trancher la queue d’un dragon vous permettra ainsi de mettre la main sur celle-ci. Notez que vous disposez, pour ce faire, d’un panel d’armes qui s’agrandit sans cesse au fil des épisodes, chacune proposant un style et une manière de jouer qui lui est propre (épée, lance, arc, hache, fusils, etc.) Ajoutons, enfin, qu’aucune barre de vie n’affiche l’état de santé du monstre. Il vous appartient alors d’étudier son comportement pour détecter les signes de fatigue indiquant s’il va bientôt rendre l’âme. Libre à vous de l’achever ou de le capturer dans un piège pour obtenir un panel de récompenses différent.

La localisation des dégâts sur le Rathalos indique que la tête est sa partie la plus fragile

La localisation des dégâts sur le Rathalos indique que la tête est sa partie la plus fragile

Pour parvenir à affronter ce bestiaire varié, le Hunter dispose de tout un tas d’items et d’équipements qu’il peut emporter durant sa quête pour espérer venir à bout de celle-ci. Et c’est là toute l’originalité de MH. Contrairement aux RPG traditionnels dans lesquels l’évolution du héros se fait par le biais de gains d’expérience augmentant continuellement les caractéristiques de celui-ci, dans MH les caractéristiques du héros restent les mêmes du début à la fin du jeu! Le seul moyen de les faire évoluer est alors d’équiper des pièces d’armures et des armes qui feront gagner au Hunter de la défense pour les premières et de la puissance d’attaque pour les secondes.

Chaque catégorie d'équipement offre son lot de points de talents (positifs et négatifs). Ceux qui atteignent 10 ou -10 s'activent.

Chaque catégorie d’équipement offre son lot de points de talents (positifs et négatifs). Ceux qui atteignent 10 ou -10 s’activent

Mais ça n’est pas tout! L’équipement dispose aussi de points de talents dont le total, issu de la somme de chaque pièce d’armure, permet d’activer le talent correspondant, une fois un certain seuil atteint (en général c’est à partir de +/- 10pts). Ces nombreux talents peuvent être de différentes natures, comme une augmentation de l’attaque ou de la défense, une immunité à un quelconque élément (au poison, par exemple), la capacité à se fatiguer plus lentement, l’augmentation de l’efficacité des soin, etc. Au final, malgré les caractéristiques de défense de l’équipement, c’est les talents que procure telle ou telle combinaison de pièce d’armures qui sont vraiment intéressants. C’est une fois ce concept assimilé que le jeu dévoile toute sa richesse.

Du farming intelligent

Si les objets et l’équipement de base peuvent être achetés auprès des différents vendeurs, c’est par la combinaison de ressources entre elles et l’amélioration auprès d’un forgeron, moyennant différents matériaux, que l’on pourra confectionner des items utiles, ainsi que des armes et armures plus efficaces.

Les différentes ressources peuvent alors être récoltées aléatoirement durant les quêtes. S’il faudra utiliser une pioche pour miner les gisements afin de récupérer des minerais ou un filet à papillon pour capturer des insectes, d’autres ressources naturelles pourront, quant à elle, être cueillies à même le sol. Baies, herbes, poissons, champignons, la quantité de ressources naturelles est variée et la rareté de certaines d’entre elles vous poussera à refaire plusieurs fois la même quête dans l’espoir de pouvoir récolter l’item qu’il vous manque pour terminer votre armure.

Dépecer les monstres permet de récupérer des matériaux

Dépecer les monstres permet de récupérer des matériaux

Les matériaux quant à eux se récoltent directement sur les monstres tués en les dépeçant pour mettre la main sur des écailles, des dents, des griffes, des os, de la viande, de la peau, des ailes et des centaines d’autres matériaux qui vous serviront particulièrement à confectionner un meilleur équipement. MH est donc un jeu axé sur le farming des ressources et matériaux qui permettent d’évoluer pour affronter des monstres toujours plus puissants.

Richesse infinie

Les mécaniques de jeu de MH semblent tout droit sorties d’un MMO traditionnel et ça n’est pas son aspect multijoueur coopératif, jusqu’à 4 Hunters (en local ou en ligne), qui effacera cette idée de certains esprits. Pour autant, vous l’aurez compris, rien n’est laissé au hasard dans MH. Tout a son importance et apporte quelque chose à un moment ou à un autre du gameplay. Les activités secondaires sont aussi nombreuses, permettent d’acquérir des ressources impossibles à obtenir en farmant et facilitent régulièrement la progression via différents systèmes pour acquérir plus rapidement des ressources de base.

Un repas à la cuisine permet d'obtenir quelques bonus et talents bienvenus pour la prochaine quête

Un repas à la cuisine permet d’obtenir quelques bonus et talents bienvenus pour la prochaine quête

Monster Hunter est un jeu complexe, riche, exigeant, mais aussi extraordinairement gratifiant. Avoir farmé des quêtes « faciles » pour obtenir de quoi confectionner l’équipement, qui vous a enfin permis de vaincre un monstre, qui vous a tant tenu en échec, apporte une sensation d’accomplissement assez unique (similaire à ce que procure justement le Dark Souls qui m’a conduit à cette découverte). S’il faut du temps pour comprendre toutes les subtilités de ce gameplay riche, il faudra des centaines d’heures pour en maîtriser les différents aspects et plus encore pour faire le tour du soft. Pour ma part, malgré presque 200h sur l’ensemble de la saga (Freedom, 3U et 4U, pour les connaisseurs), je me considère encore comme un Hunter débutant et je ne peux que vous conseiller de vous lancer vous aussi dans l’aventure!

 



Actualités

Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer